Enquête saumon OGM : Les deux compagnies d’importations trouvées

Saumon OGM

Les deux compagnies d’importations trouvées

| Publié le
Importateurs de saumon GM

Montréal, le 5 juin 2018 – Vigilance OGM mène depuis de longs mois une enquête basée sur des demandes d’accès à l’information. À l’aide de ces documents, le journal MacLeans aurait trouvé le nom de deux compagnies d’importations de produits de la mer, soit Montréal Fish Co. et Sea Delight Canada, responsable de l’importation du saumon génétiquement modifié (GM) au Québec en 2017. Celle-ci se serait séparé les 4,5 tonnes de saumon GM importées via l’aéroport Trudeau de Montréal l’été dernier qui représentaient la première vente d’un animal GM au monde. 

Montréal Fish Co. n’a pas voulu répondre à nos demandes. Sea Delight Canada nie avoir importé ce saumon GM mais nous a fait parvenir une déclaration indiquant qu’elle n’avait pas l’intention de vendre du saumon GM dans le futur. 
 

Impossible donc d’obtenir le nom de leurs clients qui ont ultimement vendu ce saumon GM aux consommateurs du Québec. On ne peut donc savoir si leurs clients étaient au courant de ce qu’ils achetaient pour la revente au détail. 

«Il est important de faire la lumière sur ces importations de saumon GM en l’absence de transparence de la part des entreprises et de nos gouvernements», déclare Thibault Rehn, coordinateur de Vigilance OGM. « Notre travail d’enquête est primordial pour informer les citoyens et citoyennes. »

Vigilance OGM continuera de mener son ‘’enquête’’ en 2018 puisque la compagnie Aquabounty a annoncé que deux nouvelles livraisons de son saumon GM auraient lieu cette année. Rappelons qu’à l’heure actuelle seul le Canada a accepté un animal GM destiné à la consommation humaine sans imposer un étiquetage clair.

«Si l’industrie est si fière de leur produit, il est étonnant qu’elles mettent tant d’effort pour le cacher dans les étalages et les institutions, au détriment des consommateurs», s’étonne Thibault Rehn. «Il y a urgence que les importateurs, les épiceries, les restaurants et institutions soient réellement transparents dans ce dossier.»

Puisque nos gouvernements refusent toujours l’étiquetage obligatoire des OGM et compte tenu de l’opacité actuelle de l’industrie, Vigilance OGM a décidé de contacter l’ensemble des importateurs de saumon au Canada afin de savoir s’ils souhaitent s’engager à ne pas vendre de saumon GM. Vigilance OGM dressera par la suite une liste de compagnies sur lesquelles pourront compter les épiceries, restaurants et les institutions qui souhaitent garantir à leurs consommateurs que leur saumon n’est pas GM.